Jeunesse

Jozef Rulof est né à s'Heerenberg, dans la campagne néerlandaise.
Sa mère, Chrisje, l'appelait Jeus
Jeus est un grand sensitif. Il sent et voit des choses invisibles aux autres.
Dès sa petite enfance il voit une figure lumineuse venant de l'au-delà.
Cet esprit se présentera plus tard sous le nom Alcar.
Il est son guide spirituel et explique la vie à Jeus jusque dans le plus petit aspect.
Jeus apprend à connaître Alcar comme étant son meilleur ami sur qui il pourra toujours compter.
A l'école, Jeus a des difficultés pour apprendre. Sa vie intérieure refuse la matière scolaire et trôp sèche.
Plus tard, Alcar explique pourquoi Jeus ne devait pas reçevoir sa formation sur les bancs de l'école.
Ces connaissances matérielles auraient fermées Jeus aux connaissances universelles transmise par le monde spirituel.
Jeus a suffisamment de difficultés à devoir vivre dans deux mondes en même temps, tel qu'on peut lire dans le premier Tome de "Jeus de mère Chrisje"
Jeus reçoit sa formation directement depuis la vie après la mort et les connaissances de son guide et maître sur l'homme sont infiniment plus profondes que celles des professeurs terrestres.
Alcar montre à Jeus de quelle façon vivent les hommes qui l'entourent.
Ce qu'ils disent et ce qu'ils taisent.
Ce qu'ils savent et ce qu'ils ignorent encore.
Jeus reçoit une "école de la vie" monumentale, décrite dans le deuxième Tome de la biographie Jeus de mère Chrisje dont le soustitre est : "Jeus parmi les hommes".
Lorsque Jeus, devenu adulte, déménage à La Haye, il doit s'armer pour affronter la vie eprouvante de la grande ville.
A La Haye on l'appelle Jozef. Il y travaille durement comme chauffeur de taxi pour gagner sa vie et celle de sa femme.
C'est à cette période que le monde spirituel commence son véritable œuvre.
Le troisième Tome de Jeus de mère Chrisje décrit la médiumnité de Jozef Rulof qui atteint son apothéose.
Alcar lui présente des peintres du monde spirituel et leur demande de transmettre leur art à travers le corps de Jozef.
Pour permettre les peintres de faire leur travail il endort Jozef qui atteint un degré de sommeil égal à la transe.
Tout comme nous, lorsque nous lâchons prise sur notre corps physique au moment de l'endormissement, Jozef fait de même en entrant dans une transe.
C'est à ce moment là que l'entité spirituelle prend le contrôle de son corps, exerce son influence sur le système nerveux et musculaire pour qu'ils obéissent à sa volonté.
L'esprit ou l'entité est ainsi en mesure de regarder à travers des yeux terrestres et d'actionner des bras et mains pour écrire et exprimer son ressenti.
Pour approfondir la transe chez Jozef Rulof, le monde spirituel peint souvent à travers lui.
La transe s'approfondit chaque fois qu'un peintre différent peint à travers lui.
Cela permet de peindre des choses de plus en plus raffinées et d'enrichir les teintes.
Les tableaux montrent une diversité de style et de technique approfondie alors que Jozef Rulof n'a jamais reçu de formation quelconque.
Un album a été publié en néerlandais et en anglais dont le titre est : La peinture médiumnique de Jozef Rulof
Pour des plus amples explications quant à ses tableaux nous vous conseillons de vous référer à cet album qui contient plus de 200 images.
Pendant cette période, des dons de guérison apparaissent chez Jozef et il s'établit en tant que magnétiseur.
Pendant ces séances, Alcar lui montre comme les organes vitales absorbent des forces magnétiques.
Jozef apprend à distinguer les personnes qu'il peut aider des autres.
Alcar lui explique que le magnétisme est la force émotionelle dont la force dépend du degré d'amour du magnétiseur
Jozef reçoit régulièrement des patients dans un état empiré par d'autres magnétiseurs qui ont manqué d'amour spirituel
Pour apprendre sur son travail comme mangétiseur, nous vous conseillons de lire la trilogie Un regard dans la vie après la mort de Jozef Rulof