Résumé

Résumé Ceux qui sont revenus de la mort

Jozef Rulof travaillait depuis un certain temps comme médium-guérisseur.
Il guérit un grand nombre de personnes sous la direction de son guide spirituel Alcar.
Par son rayonnement guérissant, il a pu en aider d’autres, qui se trouvaient presqu'à la fin de leur vie terrestre, durant leurs derniers jours sur terre.
Grâce à sa voyance, il pouvait souvent garder contact avec ces personnes alors qu'elles étaient mourantes et même après leur mort sur terre.
Dans ce livre, nous pouvons lire comment trois des patients de Jozef reviennent, après leur mort, pour raconter, à Josef et à l'humanité, leurs expériences dans l’au-delà.
Le premier patient a donné, de son vivant, un amour inconditionnel à tous ceux qui s'adressaient à lui.
Il décède dans une grande paix et sérénité car, étant une personnalité spirituelle, il s’est déjà détaché de tout sentiment terrestre au cours de sa vie.
Nous pouvons lire de quelle façon son esprit se détache de son corps terrestre alors qu'il est mourant, et comment son fils décédé vient le “chercher”.
Un amour qui unit les âmes au delà de la mort.
Dans la deuxième partie, Jeanne raconte à quel point elle est gênée, pendant qu'elle meurt, par le chagrin de sa soeur qui s'occupe d'elle.
Sa sœur veut garder Jeanne dans la vie terrestre et Jeanne ressent cela comme une “résistance” à cause de laquelle il lui est difficile de quitter l'existence terrestre.
La troisième partie a pour sous-titre : “Le retour de quelqu’un qui se moquait de ce qu’il ne comprenait pas.”
Ce “quelqu’un” s’appelle Gerhard, une connaissance de Jozef Rulof.
Gerhard se moque de l’idée qu'il existerait un monde spirituel.
Sa devise est: “Les morts sont morts” et “il faut laisser les morts tranquilles.”
Jozef ne parvient pas à le convaincre que les “morts” eux-mêmes sont venus vers lui pour convaincre l’humanité de leur vie céleste.
Gerhard se ferme complètement à cette sagesse spirituelle.
Après sa mort, Gerhard arrive dans une sphère astrale conforme à sa fermeture intérieure.
Il se trouve enfermé dans une sorte de “bunker” astral dont il ne peut sortir jusqu’à ce qu’il s’ouvre intérieurement à la vérité spirituelle d’une survie après la mort
À son grand désespoir, il est obligé de ressentir que la sphère astrale est comme un parfait miroir de ces sentiments intérieurs.
Après son “retour de la mort”, il raconte à Jozef sa terrible lutte à mort pour abandonner son incrédulité, ses moqueries et sa fermeture intérieure.
Il crie au lecteur de déjà commencer à sentir et penser sur le plan spirituel pendant la vie terrestre, pour ne pas connaître la même souffrance que lui.
En décrivant son combat, il nous fait découvrir en profondeur comment nous pouvons abandonner nos traits de caractère les plus bas et nous ouvrir à la “lumière” de notre évolution spirituelle personnelle.
Le livre “Ceux qui sont revenus de la mort” reprend le récit au point où les expériences de mort imminente finissent.
Il offre une suite aux expériences de plusieurs millions de personnes dans le monde entier qui ont déjà pu apercevoir une lueur de la vie spirituelle après la mort.

Resumo Le Cycle de l’âme

Les deux premiers ouvrages de Jozef Rulof, ‘Un regard dans l’au-delà’ et ‘Ceux qui sont revenus de la mort’, présentent le premier principe de base pour l’élargissement de notre sensibilité et de notre pensée spirituelles: il y a une vie après la mort.
Dans ‘Le Cycle de l’Âme’, nous découvrons le deuxième principe: la réincarnation ou renaissance.
L’esprit Lantos a transmis à Jozef Rulof ce roman puissant en trois tomes.
Dans la première partie, Lantos raconte sa dernière vie sur terre, qui s’est déroulée en France au Moyen-Âge.
Une sensibilité ‘innée’ pour l’art se manifeste chez lui dès sa tendre enfance.
Il devient un sculpteur célèbre, mais il n’est pas heureux car il ne peut pas vivre avec sa petite amie d’enfance, Marianne.
Lorsqu’il revoit celle-ci dans une situation difficile, il commet un crime grave.
Il se retrouve alors au cachot.
Suite à l’épuisement de son corps, il devient, dans sa prison, de plus en plus réceptif au monde invisible.
Les esprits ténébreux venant de la vie après la mort le convainquent de mettre fin à ses jours en lui faisant croire qu’il sera ainsi délivré de ses souffrances terrestres.
Son suicide le plonge dans une profonde misère.
Devenu esprit, il réalise qu’il pouvait bien détruire son corps, mais pas sa propre vie.
Il continue de vivre comme esprit, mais il reste rattaché à son corps terrestre parce qu’il a voulu avancer le moment de sa mort de sa propre initiative.
Dans le livre, Lantos décrit les souffrances insupportables qu’il a ainsi engendrées pour lui-même.
Les souffrances terrestres ne sont rien en comparaison de ce qu’il ressent suite à son suicide.
Et lorsque ses souffrances arrivent à leur fin, il n’y a en lui qu’un ardent désir: faire en sorte que l’être humain sur terre puisse connaître cette réalité spirituelle afin qu’il évite d’inutiles souffrances.
Dans la deuxième partie, qui porte en sous-titre ‘la vie spirtituelle’, Lantos décrit sa ‘promenade’ sur la terre, siècle après siècle, pour apprendre à connaître l’être humain et le prémunir contre son ignorance.
Il décrit comment il apprend, en tant qu’esprit, à influer sur les personnes vivant sur terre.
En leur donnant de l’inspiration, il peut aider beaucoup de personnes et agir pour elles comme ‘ange gardien’.
De plus, il observe que son ‘rayonnement lumineux’ augmente au fur et à mesure qu’il donne plus d’amour et qu’il acquiert une réelle importance pour d’autres personnes dans leur évolution spirituelle.
Pendant neuf siècles, il étudie comme esprit la vie humaine sur terre.
Dans ‘Le Cycle de l’Âme’, il synthétise les connaissances qu’il a amassées au cours de ces siècles.
Il décrit par exemple comment, après une vie terrestre, l’âme va dans le monde de l’inconscient pour se préparer pour une nouvelle naissance.
Dans ce monde, la vie émotionnelle s’apaise, de sorte que les expériences de la dernière vie ne gênent pas le développement de l’embryon dans la nouvelle vie.
Lantos décrit comment l’âme s’unit à la nouvelle cellule au moment de la fécondation.
Lantos montre au lecteur comment l’être humain vit dans les conséquences de son passé.
Dans le livre, il analyse de manière approfondie ‘la loi de cause à effet’.
Il explique ainsi la raison de son penchant pour l’art, car il voit beaucoup de ses vies précédentes au cours desquelles il a travaillé à accroître ses capacités à créer quelque chose de beau.
Par son propre passé et en suivant l’être humain sur terre siècle après siècle, il voit comment nos traits de caractère évoluent et comment nous créons nous-même notre avenir consécutivement à nos actes dans des vies précédentes.
Lantos décrit comment cette loi revient comme un boomerang dans notre vie jusqu’à ce que nous ayons harmonisé ce que nous avions laissé en dysharmonie.
Lantos se sent profondément reconnaissant lorsqu’il découvre le caractère juste de cette loi.
Il fait l’expérience du fait que l’être humain ne cesse de recevoir de nouvelles chances de vie pour travailler à sa vie intérieure et pour développer sa sensibilité, jusqu’à atteindre un amour universel.
Dans la troisième partie du livre, Lantos nous livre l’image passionnante de l’être d’une âme jumelle.
Son lien profond avec Marianne, son amour de jeunesse, est le résultat de nombreuses vies pendant lesquelles ces âmes jumelles étaient unies l’une à l’autre et se sont aimées.
Il sent également qu’il sera un jour de nouveau uni à elle et qu’ils poursuivront leur route ensemble dans l’amour et l’harmonie, éternellement dans la vie après la mort.